Revêtant de multiples aspects suivant leur localisation, les verrues cutanées affectent environ un quart des enfants d’âge scolaire.

Les verrues, encore appelées papillomes viraux, sont des lésions cutanées bénignes, c’est-à-dire sans gravité, correspondant à des excroissances de peau.
On distingue plusieurs sortes de verrues en fonction de leur aspect, de leur localisation sur le corps et du type de virus responsable. On distingue ainsi principalement les verrues vulgaires, les verrues plantaires, les verrues filiformes et les verrues planes.

Dans de nombreux cas, le traitement laser reste le moyen le plus efficace pour soigner rapidement une ou plusieurs verrues.

Comment se passe l’intervention au laser ?

L’intervention se fait sous anesthésie locale. Après la séance, le patient applique une crème cicatrisante, porte un pansement. Il se forme une croûte qui tombe après quinze jours. La peau cicatrise en quinze jours.
Pour éviter tout risque d’infection, le médecin peut aussi vous prescrire une pommade antibiotique. En cas de récidive, il refait un passage laser pour annihiler complètement le virus.

L’avantage du laser pour soigner une verrue

En maximum quatre séances, le laser vient à bout des verrues les plus tenaces.
Le laser permet de traiter en toute sécurité et sans aucune cicatrice toutes les verrues.

Dès lors que les verrues deviennent hors de contrôle et se multiplient pour former de gros bouquets en forme de mosaïque, le laser est la technique la plus appropriée. Une verrue est très contagieuse pour la personne elle-même et son entourage. Si le traitement classique n’a pas donné rapidement de résultat, cela ne sert à rien de persister et il faut passer à une méthode plus radicale pour éliminer définitivement le virus.